Vivre de la culture du safran

Comment vivre de la culture du safran ?

Le safran est une épice très prisée, mais aussi très rare. C’est la raison pour laquelle elle est si chère. Pour produire du safran, il faut deux choses : des bulbes de crocus sativus et un sol bien drainé.

Safran, le produit d’or

 Le safran est considéré comme le produit d’or. En effet, ce sont les fleurs de safran qui produisent cette fameuse épice,  mais il faut de nombreuses fleurs pour avoir une petite quantité de safran.  Il faut récolter manuellement les stigmates des fleurs, c’est une tâche longue et fastidieuse.  Le safran est parfois mélangé avec des substances comme de la gomme arabique  ou du curcuma pour donner du volume et du poids à la matière,  cela correspond à un vol qui sera facturé à un prix plus élevé.  Pour cela, il est recommandé d’acheter du safran dans une boutique spécialisée.

Le safran est une épice prisée dans de nombreux pays pour ses nombreuses vertus  et pour sa couleur orange. En effet, le safran colore les plats en cuisine et est réputé pour ses multiples bienfaits.  Il a un effet antioxydant et il est censé faciliter la digestion.

Le safran est une épice qui coûte cher.  La demande de ce produit augmente de plus en plus.  Le prix du safran varie selon la qualité de l’épice.  Le prix d’un gramme de safran de qualité supérieure peut atteindre 70 €.

A lire également  Où louer de la vaisselle professionnelle à Paris ?

Culture du safran : un savoir-faire ancestral et une réelle rentabilité

La culture du safran est une activité qui demande de la minutie et de la passion. On raconte que sa culture remonte au début de l’ère chrétienne, et qu’elle était déjà présente chez les Phéniciens. Le safran est une épice de luxe qui est donc très prisée. La rentabilité de la culture du safran est au rendez-vous.

L’Inde est le premier producteur mondial, suivi de la Chine. En France, la culture du safran est en progression constante depuis une vingtaine d’année. En effet, la France ne produit que 200 kilos par an, mais de nouveaux producteurs sont de plus en plus nombreux. Les principales régions productrices sont le Languedoc-Roussillon, le Limousin, la Bretagne, l’Auvergne et les Alpes.

Aujourd’hui, la culture du safran en Bretagne se démocratise et plus généralement en France. De nombreux producteurs privés cultivent le safran sur leur terrain. Il est également possible de se lancer dans la culture du safran en louant un terrain. Cette activité est accessible à tous, et peut se développer rapidement. La culture du safran est très rentable. En effet, son prix est élevé et l’investissement initial est relativement faible.

Pour cultiver du safran, il faut un sol calcaire et un climat sec avec des étés chauds. Ce type de sol est commun en France, ce qui fait que le safran français est de qualité exceptionnelle. La floraison se déroule de fin octobre à début novembre. Il faut ramasser les pistils les plus tôt possible. Il faut compter quinze heures de récolte par hectare.

A lire également  Comment utiliser le safran en cuisine pour donner un goût particulier à vos plats ?

La culture du safran demande de la minutie et des gestes précis. Il faut être passionné pour s’adonner à cette activité. La culture du safran est une activité économique qui fait revenir beaucoup d’argent. Le safran est une épice de luxe qui est très prisée. De nombreuses personnes ont entrepris la culture du safran en France et ont vu leur activité se développer au cours des années. Cette culture est accessible à tous et peut s’exercer aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural.

Produire du safran

Comment vivre de la culture du safran ?

  • Météo : Le safran est très sensible au froid. La culture du safran se fait donc en France dans les régions méditerranéennes.
  • Sol : Le sol idéal pour la culture du safran est une terre sèche, légère, bien drainée.
  • Méthode de plantation : La plantation du safran se fait de préférence en automne lorsqu’il fait encore chaud. Il est possible de planter le safran en hiver, mais dans ce cas, il faudra attendre deux ans pour la première cueillette. La plantation des bulbes se fait à 2 cm de profondeur et 10 cm d’écart entre les bulbes.
  • Entretien : L’entretien des plants de safran est simple. Il faut éliminer les mauvaises herbes autour des plants.
  • Récolte : La récolte s’effectue dès que les fleurs s’ouvrent, d’octobre à novembre. Les fleurs doivent être cueillies dès l’apparition de la première heure de soleil. La récolte du safran se fait en deux étapes. La première consiste à cueillir les fleurs. La seconde consiste à enlever les stigmates, c’est à dire les 3 à 5 filaments rouges qui se trouvent dans la fleur. Ensuite il faut les laisser sécher. Lorsqu’ils sont secs, ils peuvent être consommés. Le safran est vendu au détail ou par kilo.
  • Ses qualités : Le safran est connu pour donner de la couleur et du parfum aux plats. Il est aussi utilisé en médecine, notamment pour ses propriétés aphrodisiaques.
  • Prix : Un gramme de safran coûte entre 10 et 20 euros. Un kilo de safran coûte entre 10 000 et 20 000 euros.
Retour haut de page