acheter du vin

Comment acheter un bon vin ?

Peut-être, faites-vous partie de ceux qui sont complètement perdus face à la grande variété de vins. Si les stages d'expertises et de découvertes d'œnologie sont le meilleur moyen d'approfondir vos connaissances, voici quelques conseils pour choisir des vins de qualité.

Le choix de la bouteille

En effet, les traditions veulent que le choix idéal du vin fasse partie intégrante de la réussite d'un délicieux repas traditionnel. Bien sûr, le prix et le producteur sont des critères importants, mais ce ne sont pas les seuls. Même si le vin est cher, il n'est pas toujours de la plus haute qualité. Pour cette raison, nous vous proposons quelques clés et astuces pour caractériser facilement et apprécier pleinement les vins versés dans le verre.

Notre premier conseil est toujours de choisir des vins qui portent le nom de l'exploitant et qui affichent clairement la mention « au domaine » ou « en bouteille » sur l'étiquette. Ces informations montrent que les producteurs ont suivi un processus de A à Z plutôt que de simplement mélanger différents cépages. De même, les vins d'appellation d'origine contrôlée ou les vins médaillés restent des valeurs sûres. Le choix d'un bon vin se mesure aussi à l'année de production.

A lire également  Comment utiliser le safran en cuisine pour donner un goût particulier à vos plats ?

Le choix du vin en fonction du repas

La qualité intrinsèque n'est pas le seul facteur à considérer pour apprécier pleinement la dégustation d'un bon vin. La compatibilité entre les mets et les vins servis lors d'un repas est essentielle.

En fait, les vins rouges audacieux se marient particulièrement bien avec des plats de viande rouge intense. Un vin rouge léger est recommandé avec une viande rouge ou blanche. Les vins blancs corsés sont bons avec des plats de poissons et des apéritifs. Si vous choisissez de servir des crustacés et des fruits de mer, nous vous conseillons de choisir des blancs secs ou pétillants. Crémeux et corsé, ce vin blanc se marie bien avec les volailles et les sauces de viandes blanches. Idéalement, les vins moelleux doivent être choisis pour les desserts et les douceurs. Cela peut sembler compliqué, mais ce n'est pas le cas.

Des règles simples s'appliquent. Plus le plat est raffiné, plus le vin qui l'accompagne est léger. Après tout, certaines règles culinaires doivent être respectées afin d'éviter les désagréments. Les plats sucrés et amers accentuent le piquant du vin, donc idéalement celui-ci doit être long en bouche et légèrement sucré. À l'inverse, les mets salés "assouplissent" le vin, le rendent plus moelleux et plus sucré, il vaut mieux donc choisir des vins avec plus de caractère et de corps.

A lire également  Peut on cultiver le safran en Bretagne ?

Ne négligez pas les étapes de la dégustation du vin

En effet, la dégustation du vin se fait en plusieurs étapes bien distinctes :

  • Le nez ;
  • L'apparence ;
  • La longueur en bouche. 

Elles ont chacune leur importance. La première permet de distinguer les différentes fragrances, dans ce cas le vin est dit "ouvert", dans le cas inverse, il est dit "fermé". Ensuite, la robe est primordiale, car un bon vin dégagera une brillance particulière. Enfin, un bon vin se juge aussi à sa longueur en bouche. C'est le moment où la saveur du vin persiste dans votre bouche après l'avoir craché ou avalé. La persistance de cet arôme est due à la qualité du fruit. La quantité et l'intensité des arômes perçus dépendent de plusieurs facteurs, mais la qualité des raisins utilisés et leur maturité restent les principaux facteurs. Consommez maintenant qualitativement et avec modération !

Retour haut de page